« Vrais » ou « faux » Antillais?

Réf. : PATISSON, Céline, « Vrais » ou « faux » Antillais? La Gestion du bilinguisme des Antillais de l’Ile-de-France, Edilivre, 2016, 146p.

🎤 Cliquez ici pour me retrouver au micro de Jean-Jacques Seymour ! 

📖Cliquez ici pour acheter votre exemplaire à la FNAC

📙Cliquer ici pour acheter votre exemplaire à Cultura!

📗 Cliquez ici pour acheter votre exemplaire sur la page de mon éditeur! (aussi disponible en E-Book)

Résumé : L’Antillais arrivant en Île-de-France semble vouloir se distinguer de l’« Antillopolitain » en soulignant le fait que ce dernier ne parle pas le créole. La langue apparaît ainsi comme une variable primordiale dans la définition de l’identité antillaise. Il apparaît en effet que ce procès puisse être et est tenu à l’ensemble des Antillais, y compris ceux résidant aux Antilles. C’est pourquoi la distinction se révèle vouloir être marquée, non pas entre l’Antillais et l’« Antillopolitain », mais plutôt entre le « vrai » Antillais et le « faux » Antillais…
Cette étude a pour ambition d’étudier cette distinction, faite selon l’auteure de manière assez violente, et d’en saisir les mécanismes et comprendre pourquoi elle existe.

2017-10-30_12_06_45.gif
Étude de Céline Patisson « Vrais » ou « faux » Antillais? publié aux éditions Edilivre