Black History Month

Je n’ai clairement pas besoin d’un mois pour me souvenir que je suis Noir!

Et vous remarquerez que ce sont ceux qui tiennent ce genre de discours, qui, le reste de l’année, dénigrent tout ce qui est Noir par peur d’être taxés de ‘communautaires’.
Nous sommes enclins à critiquer d’emblée, sans jamais prendre le temps d’apprécier nos propres initiatives… C’en dit long sur notre aliénation.
Je n’ai pas besoin d’un mois pour me souvenir que je suis Noire, et encore moins pour me revendiquer ou simplement me sentir Noire. Tout comme je n’ai pas besoin de mon anniversaire pour me rappeler que j’existe bel et bien…. (il faut parfois exagérer la logique des minables pour prendre conscience du ridicule de cette logique).

Ce mois a pour moi une plus grande signification puisqu’il s’agit du mois de naissance de mon père. Un homme noir élevé par la femme potomitan par excellence : mamie Ginette. Un homme noir qui a son tour a élevé et continue de guider une jeune femme potomitan.
Je n’ai pas besoin d’un mois pour me rappeler que je suis Noire.
J’ai besoin de ce mois pour célébrer, être reconnaissante de, et réaffirmer mon appartenance à ce royaume qui est le nôtre.

Toute nation a besoin d’une date, de plusieurs dates pour être juste, pour commémorer, se rassembler, se souvenir, rendre hommage, célébrer, … et en vient même à mobiliser des milliers d’euros pour quelques minutes de feux d’artifice!
Toute nation a besoin de ces dates pour réaffirmer le sentiment patriotique, réaffirmer la collectivité.
Toute nation a besoin de ces dates pour s’affirmer en tant que Nation.

Quelles sont nos dates?
Le 10 mai? Le 27 mai? Peu importe la date choisie pour la commémoration de l’abolition de l’esclavage?
Notre histoire se limiterait-elle donc à l’esclavage?
Notre histoire commencerait-elle donc à l’abolition de l’esclavage?
Je refuse d’envisager une existence à partir de l’abolition. Entre temps, mes grand-parents ont construit une famille. Entre temps, mon père a donné à notre nom ses lettres de noblesse. Entre temps, et là est ma prétention, je participe à mon tour à l’écriture de notre histoire.
Voilà ce que ce mois représente pour moi : un héritage. Et que Dieu m’en soit témoin, j’ai bien trop de respect pour nous pour envisager laisser aux futures générations le seul souvenir de l’esclavage et de son abolition.
Nous sommes tellement plus. Nous avons construit tellement plus.

Apprécions ce mois. Rencontrons-nous. Rassemblons-nous. Challengeons-nous.
Partageons nos contes, nos recettes, nos bibliographies, nos souvenirs. Discutons de nos frustrations, de nos objectifs, de grands évènements marquants.
Célébrons-nous! Célébrons notre histoire! Pas l’esclavage. Pas son abolition. Non. Célébrons nos accomplissements, nos réussites, nos créations, ceux qui sont morts pour nous, pour créer notre Nation, une Nation qui ne s’embarrasse d’aucunes frontières étatiques! N’insultons pas la mémoire de ces grands hommes et de ces grandes femmes! Ne nous insultons pas.
Célébrons notre négritude! Affirmons-la!
Célébrons notre Nation!

Bon mois de l’histoire noire!

  • Céline Patisson-Smith

1 réflexion au sujet de “Black History Month”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s