Double humiliation & Humiliation double

Ou Et si un possible incident diplomatique du Président avait permis de mettre en évidence le maintien des chaînes coloniales?

« Interrogez-vous sur le sous-jacent psychologique qu’il y a derrière votre interpellation, et l’enthousiasme que ça a créé. C’est que, quelque part, vous me parlez comme si j’étais toujours une puissance coloniale. Mais moi je ne veux pas m’occuper de l’électricité dans les universités au Burkina Fasso! »

Un discours? Non. Un One Man Show. [à revoir ici] Le One Man Show d’un mec qui, galvanisé par les applaudissements et acclamations d’une foule d’étudiants de l’université de Ouagadougou, a oublié qu’il était le Président de la République.
Ce discours a posé et pose de nombreux problèmes que je ne peux prétendre analyser, et le possible incident diplomatique a été, à mon sens, plutôt bien évoqué, décrit, et certainement réprimandé selon nos différentes interprétations et lectures [ici]. Et malgré toute l’encre consacrée à ce comportement des plus minables et à l’humiliation faite au Président Kaboré, je déplore le manque, que dis-je, l’absence d’écrits sur l’humiliation faite aux étudiants présents dans la salle, à tout le peuple africain, ainsi qu’à l’ensemble des Noirs quelque peu conscients de l’aberration en cours. Si je ne suis pas spécialiste de l’Afrique, je suis, pour sûr, Noire, et ce discours a suffit pour que la conscience de l’enfant de la diaspora afro-caribéenne que je suis soit titillée.

Certains ou de nombreux étudiants semblent satisfaits de cette humiliation [ici], mais ne semblent pas plus conscients de l’humiliation qu’eux-mêmes ont subi!
En effet, nous avons focalisé notre attention sur la boutade exagérée du Président, mais si nous prêtons attention aux phrases introduisant ce dérapage, nous comprendrons que l’humiliation a été et est double.

Interrogez-vous sur le sous-jacent psychologique qu’il y a derrière votre interpellation
soit
Interrogez-vous sur votre comportement d’aliénés!

C’est que, quelque part, vous me parlez comme si j’étais toujours une puissance coloniale
soit
Vous êtes attachés à la figure du Papa Blan (comme nous disons aux Antilles), vous la réaffirmez et l’idolâtrez en attendant d’elle un paternalisme vicieux.

Oui, nous avons été humiliés, et nous ne nous en sommes même pas rendus compte.
Oui, nous avons été humiliés, et nous avons applaudi.
Certains ne verront ces deux phrases que comme de simples propos anodins. Peut-être.
D’autres diront que j’analyse beaucoup trop et accorde à ce qui est banal une trop grande importance. Fort probable.
Mais il y a des sujets pour lesquels je n’ai aucune tolérance, et certainement pas pour ce genre de propos rendus justement banals! Je ne tolère pas que d’anciennes puissances coloniales soulignent l’aliénation dont elles sont responsables en criant qu’elles refusent cette idolâtrie malsaine tout en s’extasiant de ce culte pernicieux.
Aucune tolérance et énormément d’exigence, car si de l’exigence naît l’excellence, il me semble que c’est bien notre manque d’exigence qui nourrit leur abominable engeance.
Esclaves un jour, esclaves toujours?
Je refuse! Et je refuse que d’anciennes puissance coloniales relèvent chez moi un tel comportement et/ou état d’esprit, car je refuse de présenter un tel comportement et/ou état d’esprit.

Nos grands-parents ont brisé les chaînes qui liaient leurs chevilles et leurs poignets, celles qui les immobilisaient et les maintenaient dans un état de soumission.
A nous de briser nos chaînes, celles qui entravent nos esprits, celles qui nous empêchent d’avancer et nous maintiennent dans un état de soumission.
Commençons par être attentifs!

-CPS

 

3 réflexions au sujet de “Double humiliation & Humiliation double”

  1. Oui je comprends! Cette problématique va être bientôt résolue; dès lors que les étudiants africains auront bien compris que le Président Macron n’est plus une puissance coloniale (une excellente nouvelle si c’est vrai) et qu’il ne veut pas s’occuper du problème de l’électricité dans leurs facs… La vérité semble être ailleurs. De Frantz Fanon en passant par James Baldwin à Paul Fokam on trouve la même mise en garde ! Les humiliations avec l’injustice font partie des blessures de l’âme les plus révoltantes ! Plus difficile à guérir aussi ! Noam Chomoky dans l’an 501 la conquête continue, explique bien ce « toilettage » des mots pour désigner une seule et même réalité : la domination ! Edward Lutwak et Gérard Chaliand ne vont pas par quatre chemins. Ce dernier dans une tout petit livre intitulé « l’enjeu Africain, géostratégie des puissances » a écrit deux phrases qui ont passé pratiquement inaperçues : « L’Afrique ne peut pas s’en sortir. Elle ne doit pas s’en sortir ! ». Je ne me rappelle plus le n° de la page, mais ça doit être tout au début, lorsqu’il parle « des non-dits, sinon en petit comité ». Enfin voilà, pour dire que le pire est probablement à venir. Mais du calme ! Il n’y a pas de chat à fouetter pour l’instant: restons zen pour ne pas baisser nos fréquences vibratoires (au même niveau); à la même longueur d’onde que ceux q nous veulent du bien ; (du mal; neib, sorry my darling, le mot s’est inversé tout seul!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, Avelino. Je m’inquiétais d’être la seule à avoir été interpelée par ces deux phrases!
      « Le pire est probablement à venir » … Ma naïveté ou mon espoir me donnent envie de te dire que tu es trop pessimiste et que j’ai confiance que cela s’arrêtera avant, mais malheureusement je dois avouer que tu as très probablement raison 😔
      Merci pour cette référence bibliographique, si je n’arrive pas à mettre la main dessus, je me permettrais de revenir vers toi.

      J'aime

      1. Merci Céline pour ton indignation; il faut toujours s’en indigner et espérer de changer les choses. A quoi servirait la jeunesse sinon? Il y a pas mal de sujets en ce moment. Ta plume, ton blogue (…) ce sont des atouts essentiels pour avancer (sans masque) dans ce noble combat. Moi je t’encourage, sincèrement!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s